Les sciences du numérique se hissent au plus haut niveau mondial grâce à PILSI

L'université Grenoble Alpes a officiellement posé la première pierre du PILSI, le futur Pôle international d'innovation pour les logiciels et systèmes intelligents. Le projet s’intègre dans le gigantesque programme immobilier PILSI-EDD-BEeSY : 21 000m² de construction, un budget de 54 millions d'euros, 5000 personnes concernées et 3 communautés scientifiques impliquées : sciences du numérique, sciences de la terre et biologie. Le plus important programme d'investissement sur le campus depuis 30 ans dotera la communauté numérique grenobloise d’une vitrine à la hauteur de son excellence.


Crédit photo : DHA Architectes


Grenoble, qui couvre l’ensemble de la chaîne du numérique – de la recherche fondamentale au développement de nouveaux usages – et réunit laboratoires académiques et industries de pointe, affiche l’ambition de se hisser au plus haut niveau mondial dans les sciences du numérique. Cette ambition se concrétise dans le projet PILSI qui sort, petit à petit, de terre sur le campus de Saint Martin d’Hères. Ce bâtiment dédié à la recherche et l’innovation dans le secteur du numérique a pour objectif d’attirer les meilleurs talents de la recherche, de valoriser l’innovation et de favoriser les partenariats entre recherche et industrie. En réunissant les équipes du LIG, du LJK et de Verimag, PILSI permettra de fédérer des compétences fondamentales sur des sujets connexes et apportera à la communauté du numérique une meilleure visibilité, notamment à l’international.

PILSI s’engage également de manière affirmée dans le transfert de technologies en investissant dans des plateformes d’expérimentation partagées et dans l’essaimage de startup. La future vitrine du logiciel espère agir comme accélérateur d’innovation pour répondre aux besoins industriels et sociétaux de demain où le numérique est nécessaire, c’est-à-dire dans quasiment tous les domaines de la société. Le Carnot LSI, dont le périmètre englobe les laboratoires accueillis dans PILSI et qui œuvre déjà pour la recherche partenariale, se réjouit de compter cet espace pluridisciplinaire pour les sciences du numérique parmi ses membres actifs !


Crédit photo : DHA Architectes